Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le porteur d'eau

Publié le par Buster Casey

 Dans ce maelstrom mal contenu de sentiments divers, il y en a toujours un qui pointe le bout de son nez à la fin. Quand le cœur a été essoré, le cerveau ramoné, les émotions malmenées, l’impression d’avoir été le con de l’histoire prend le dessus sur tout le reste. Quoi que je fasse, quoi qu’il arrive. J’aurai beau essayer de me tenir à une grande rectitude morale, j’aurai beau être celui qui essaie de garder la tête froide, développer un sens du respect de l’autre, de faire montre de mes connaissances sans les étaler vulgairement, de vouloir me montrer prévenant, disponible, subtil sans en mettre partout… Quoi je fasse, je serai toujours le porteur d’eau. Alors certes, on louera mes qualités, mes connaissances, mon tempérament posé, mon humour et mon sérieux. On supposera de moi, on ne dira rien de méchant sur moi. Par moments, je serai même le genre « idéal » mais « idéal » pour l’autre, la prochaine, celle qui va venir… mais pas moi, non, houlala, j’ai tellement de temps à perdre avec un mec qui ne me respecte pas et avec qui je n’ai aucune affinité, tu comprends, la vie c’est dur, faut faire des choix et des sacrifices. Et je ne sais pas si ce n’est pas ça le plus triste, au bout du compte. Continuer à croire qu’il faille perdre son temps avec tout ce cirque sans queue ni tête. Parce que je sais que ça finira toujours de la même manière. Un trou dans le cœur, du temps foutu en l’air pour rien pour des personnes qui n’en valaient pas la moindre seconde. J’en ai marre d’être le guignol, marre d’avoir des rêves de gosse cassés en deux, marre de ne pas pouvoir débloquer un contact avec toi même si je sais, je sens, que les pirouettes que fait mon cœur quand je te vois sont vouées à l’échec le plus cinglant. Parce que, comme d’habitude, je serai le con de cette histoire.

Commenter cet article