Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

21:08

Publié le par Buster Casey

 Des stats qui baignent dans le zéro absolu, des visites qui se réduisent à rien, des pages qui ne sont vues par personne : ça sent l'epic fail total. Mais je serai malvenu de me plaindre vu que je laisse ce blog à la dérive depuis des semaines. Et encore, vous verriez celui d'Hephaistos, y'a de la poussière partout !

 
 Mais que cette absence d'action digne d'un film de Bergman ne soit pas un arbre qui cache la forêt. En coulisses, ça bosse ! Et même que ça bosse fort* ! Sans m'avancer de trop, histoire de ne pas gâcher une surprise que personne n'attend de toutes manières, disons que la rentrée verra apparaître une nouvelle rubrique. Je vous rassure tout de suite, elle n'intéressera que deux personnes sur ce blog (et dans le reste du monde). Mais je n'en dis pas plus, je vous sens déjà fébrile et frétillant ! Toujours est-il que ces articles occupent la majorité de mon temps d'écriture mais que, de temps en temps, quelques écrits plus personnels viendront ponctuer ce blog. Bon, sauf quand je les efface par mégarde et/ou mauvaise manipulation (choisissez votre mal) mais rassurez-vous : le clavier n'a pas souffert ! Bon, vu que je n'étais pas satisfait de l'article en question, c'était un moindre mal...
 
 Que dire d'autres, sinon ? Rien que je ne vous développerai ici, ce n'est pas le but de cet article. Juste dire que, comme un Buster en plein été, j'ai hâte d'être à dans deux mois pour ne plus me sentir comme une éponge la moitié du temps et me balader comme un français moyen l'autre moitié. Oui, le coté short/marcel... Arrêtez de fantasmer, bande de pervers, il n'y a rien de beau dans la déchéance humaine ! Je vous ai dit que je haïssais la saison estivale ?
 
 En vrac, alors :
 
 - Saison 7 et dernière de The West Wing. Je serai bien triste quand je quitterai Bartlet et son équipe. Et surtout bien triste de quitter une des séries les plus intelligentes de la télé US. Mais il reste Breaking Bad ! Merci mon Dieu !
 
 - The Dark Knight Rises a su combler mes attentes humides de fan transi (ou l'inverse... ah non, c'est dégueulasse en fait !). Alors OUI, il est en dessous du monumental The Dark Knight mais OUI, il plane au-dessus de la masse de films ineptes sortis dans nos salles obscures (quel été de merde !). Qualité d'écriture, émotion, ampleur, Christian Bale, Michael Caine impeccable... Des trous narratifs qui auraient mérité un film encore plus long (3 heures bien rondes et c'était dans le sac !) et quelques fautes de goût (Marion C., WTF ??) n'égratignent en rien la larme que verse Bane à la fin du film et qui retourne une assemblée entière devant la souffrance intérieure de cette brute. Les autres filment, Nolan crée.
 
 - Metal, metal, metal... Certes mais aussi Thomas Dutronc en concert. Et ça, ça n'a pas de prix. Découvrir Kusturica et son Non-Smoking Orchestra non plus. Dieu sait que je déteste le bonhomme, sa prétention et ses films qui plaisent beaucoup à la critique et aux spectateurs dont le rêve est d'être critique. Mais quel tornade sur scène ! Quel bordel ! Quel joie de vivre ! La future première partie de My Dying Bride ?
 
 - Mais bon, metal forever : Dew-Scented - Icarus ; The Chant - The Healing Place ; Turbonegro - Sexual Harassment ; Nachtmystium - Silencing Machine ; Baroness - Yellow & Green Record ; Anathema - Weather Systems ; Paradise Lost - Tragic Idol ; MoonspellAlpha Noir/Omega White ; El Caco - Hatred, Love & Diagrams ; Pilgrim - Misery Wizard...
 
 - Mais j'y pense : que me restera-t-il après Breaking Bad ?
 
 - Cela doit être le premier été que je passe si peu au cinéma. Rien de bandant, des reboots inutiles (Spider-Man, non merci... Et c'est quoi ce méchant en plastoc ??) ou des films intéressants mais à des séances improbables. Pour la peine, j'ai geeké comme un dingue sur Mass Effect 1 sur mon PC atomique. Le trip, les aminches !!! 4 semaines à ne jouer qu'à ça, à ne penser qu'à ça, à se dire qu'on va y jouer une petite demi-heure et qu'on éteint 2 heures après... Quel scénario, quelle implication émotionnelle, quelle écriture... Quand le jeu vidéo fait la nique au cinéma, ça fait mal. Depuis, j'ai échoué sur un Sniper Ghost Warrior mais bon... C'est comme passer du Seigneur Des Anneaux à Mon Curé Chez Les Nudistes. AAAAAAHHH !!! Reviens John !! Je ferai la femme, promis !!!
 
 - Vous n'avez pas lu la dernière phrase. Merci.
 
 - Comme il fait chaud, que je m'emmerde et que j'ai la cervelle qui ramollit, je me suis donné une ligne de conduite quand au visionnage de mes films. Comme j'en avais marre et re-marre de passer 15 minutes à regarder mon armoire pour savoir quoi choisir avant de finalement aller jouer à Mass Effect écouter la radio, j'ai tranché en une disposition simple : l'ordre alphabétique ! C'est impartial et ça facilite de beaucoup le choix. Et je réponds tout de suite à votre remarque pertinente : en cas d'achat d'un film qui commence par une lettre déjà dépassée, c'est simple, elle attendra le prochain tour ! Donc, pour l'instant, je suis à la lettre A. Et c'est fou le nombre de films qui commencent par A !! Alors, c'est une méthode radicale mais ça m'a permis de voir 1612, le 51e Etat, A Vif, The American, Another Day In Paradise, Les Acteurs, Antibodies, Apocalypto... Il reste quelques hic comme les versions longues d'Avatar (3 heures) ou Apocalypse Now (3h15 approchant) parce qu'il faut se caler le moment adéquat mais ça permet d'écumer le fond.
 
 - Je regarde le monde autour de moi, j'écoute les gens, je les observe dans leur comportement social et je me pose la question : peut-on se réjouir du malheur des autres ?
 
 - Fringe ou Mad Men ?
 
 - Je suis poursuivi par une angoisse tenace et paralysante. Une angoisse mêlée de solitude, de perte et de mort. Une angoisse de malchance. Une angoisse de ratage. Une angoisse de vaincu. Et m'en décoller m'épuise de plus en plus. Une future angoisse d'abandon ?
 
 - T'oublier est une chose. Te regarder est une chose. Pouvoir ne plus souffrir de toi est une chose. Pouvoir parler avec toi est une chose. Supporter le temps qui passe à tes cotés sans te tenir dans mes bras est une chose. Ne pas pouvoir t'étreindre alors que ça me brûle l'estomac est une chose. Ne pas t'embrasser alors que ça me brûle l'estomac est une chose. Ne pas te dévorer sexuellement alors que tu es près de moi est une chose. Ne pas être dans tes pensées est une chose. N'être qu'un élément dans ton champ de vision est une chose. N'être qu'un humain parmi 6 milliards d'autres est une chose. Ne pas être un numéro principal sur ton Iphone dernier cri de merde est une chose. Ne pas être à l'autre bout d'un coup de téléphone à minuit est une chose. N'être rien et moins que rien que moi est une chose. Mais que me restera-t-il quand ton sourire s'effacera de ma mémoire ?
 
 - On se balade sur Internet et on découvre des choses. Deux conseils de visionnage si vos après-midi sont longs comme des jours sans pain ou que vos nuits d'hiver sont froides en l'absence de votre moitié (partie avec la secretaire) :
  1. Le Joueur Du Grenier où comment un gros geek qui bosse dans la production audiovisuelle a su concocter un webzine assez culte. Bon, c'est très centré puisque le bonhomme teste les plus mauvais jeux des consoles "old-gen". Mais c'est très drôle, sacrement mis en scène et avec un vrai travail d'écriture. Les moins geeks pourront toujours se retrouver sur les hors-séries où il parle des dessins animés de notre enfance ou des adaptations de jeux vidéos. Drôle, gratuit et généreux.
  2. Perusse City, que l'on trouve sur Youtube. C'est la série animée de ce grand génie québécois François Pérusse, ça dure 20 minutes ce qui est un peu long quand on connaît le débit de vannes et de calembours du bonhomme. Mais c'est toujours supérieurement drôle.
 
 - Snuff de Chuck Palahniuk sort le 20 septembre en librairie chez Sonatine et coûte 16€50. Et si vous ne lisez pas ce livre, vous n'êtes rien.
 
 - il est 23h51 et si j'ai mis aussi longtemps à taper cet article, c'est parce que j'ai fait une pause pour aller manger un morceau de pastèque. Fascinant, non ?
 
 Bonne nuit...
 
 
 
 
*Almanach Vermot, mois de mars 1956.

Commenter cet article

lullaby 31/08/2012 16:20


Ca, je m'en doutais, je n'ai jamais lu Angot mais le personnage me dégoûte totalement... Je sais, ne pas faire d'amalgame entre l'artiste et son oeuvre et tout ça, mais elle, ça ne passe
pas, je ne suis absolument pas intéressée par ses histoires de cul... Tant pis si je râte quelque chose sur le plan stylistique.


Au fait, pour quelqu'un qui publie épisodiquement, je constate déjà 5 commentaires, alors que la plupart du temps, je peine à en avoir ne serait-ce qu'un... alors tu me feras le plaisir
d'arrêter de te plaindre ! ;)

Buster Casey 31/08/2012 21:36



Oui mais ce sont des "commentaires discussions" :)



lullaby 28/08/2012 12:31


Je m'étonnais de la réaction de Lizly au sujet du Palahniuk, mais je me disais qu'elle ne devait pas aimer cet auteur... jusqu'à ce que je voie le pitch du livre !


Alors euh, comment dire.... Moi j'adore Palahniuk, mais c'est sûr que bon, hum.... Oh et puis zut, c'est pas une nana qui a lu la bio d'Ovidie qui va faire sa mijaurée sur le Palahniuk !!!! Je
persiste et signe : je le lirai !

Buster Casey 29/08/2012 22:04



Le pitch est plus osé que le livre lui-même. Pour l'avoir lu, sous le coté trash de l'histoire, il y a, comme d'habitude, une reflexion sur nos vies et le vide de nos vies. En tout cas, il est
plus interessant et moins vulgaire que le prochain Christine Angot (qui, lui, est totalement dispensable !).



Seb 28/08/2012 07:26


T'es con. J'ai failli m'étouffer avec ma biscotte. Reviens john.... ça va me faire la journée.

Buster Casey 29/08/2012 22:04







Poppy Rawson 24/08/2012 18:35


Ton article me fait penser à l'époque où je faisais mes articles "En vrac". Et après, j'me suis dit : tiens j'vais écrire un article En vrac. Et surtout après j'ai tilté que j'ai rien posté
depuis le 1er août... -_- Moins pire que toi mais pas tip top non plus !


 


Et sinon, j'aime beaucoup beaucoup ton article !


Mass Effect, c'est le 3 maintenant ;-)


 


On a déjà parlé de lire les livres avant leur sortie... VEINARD !

Buster Casey 24/08/2012 21:41



Pour Mass Effect, j'aiemrai bien faire le 2 avant :) A vot' bon coeur...


Pour ce qui est de la production d'articles, ça risque de s'accélérer à la rentrée. Je ne dis pas que je tiendrai la cadence pendant des mois mais il y a aura de la lecture...


Je reste estomaqué par la bêtise de tes employeurs...



Lizly 23/08/2012 14:06


Naaaan, mais aussi les gars vous bloguez sous over-blog... Déjà que moins on publie, moins on est référencé, alors si on plus on utilise une plate-forme qui est mal référencée, on récolte rien de
la part de Mister Google (dit la fille qui blog sous dotclear... Hum.) Par ailleurs, les gens genre moi qui lisent tous tes articles n'ont pas de raison de se connecter entre 2 publications alors
que ton fil RSS reste muet.


Sinon, mwahaha pour le Palahniuk. Je crois que je vais te l'acheter, ça vous fera au moins une vente ;) Et il faut vraiment que je vois ce Batman...


 

Buster Casey 23/08/2012 21:56



L'absence de vues était surtout une phrase d'attaque de l'article. En vrai, c'est sur qu'en postant de façon irrégulière, ça crée pas un following très solide.


Mais on compte bien le vendre le Palahniuk !!